Posted on: 2 février 2021 Posted by: admin Comments: 0
Mini crédit : quid du taux d’intérêt 

Facilement accessible à tous les profils, le mini credit est sollicité pour faire face à des dépenses imprévues. Ce prêt personnel répond également à d’autres besoins financiers. Comme tout emprunt, il fait l’objet d’un taux d’intérêt dont les modalités changent pratiquement à chaque contrat.

Le taux d’intérêt est inférieur à celui d’un prêt classique

Proposé par les banques et d’autres organismes, le mini crédit a surtout une dimension sociale. Le taux d’intérêt reste en dessous des prêts classiques par ailleurs, le montant octroyé par les institutions change en fonction du motif et de la capacité de remboursement. Toutefois, ce prêt personnel varie entre 300 et 5 000 euros. Puisque cette aide financière s’adresse aux emprunteurs exclus du système bancaire, le pourcentage retenu par le créditeur demeure faible. Il se situe entre 1 et 4 % en fonction de l’établissement. Le montant de la mensualité est déterminé en conséquence. Le souscripteur peut librement choisir l’issue de l’accord. Pour certains débiteurs, il est possible de se libérer d’un crédit sans justificatif de 350 euros en un semestre. D’autres préfèrent emprunter une plus grosse somme et étendre les versements sur 5 ans. C’est la durée maximale proposée par la plupart des créanciers.

Un financement soumis à un cadre légal strict

Protégés par la législation en vigueur, les candidats au mini crédit bénéficient de plusieurs avantages. Ils ne sont pas soumis à un frais de dossier. Les emprunteurs peuvent anticiper le paiement de ses dettes sans s’exposer à une pénalité. De toutes les manières les banques n’ont pas cette possibilité. Si le souscripteur décide de se libérer plus tôt, le taux d’intérêt peut varier. Le pourcentage doit au maximum s’aligner avec celui d’un prêt personnel classique. En France, la loi n° 2010-737 du 1er juillet 2010 donne le cadre pour les parties prenantes. Elle renforce les limites sur le microcrédit qui a déjà existé depuis des décennies. Le texte en question détaille les contours des profils éligibles à une garantie publique à cause de leur situation économique précaire. Ce sont les personnes physiques éprouvant des difficultés financières et qui ont besoin d’aide dans les brefs délais. C’est la raison pour laquelle le taux d’intérêt commence à 1 %.

D’autres informations indispensables dans le calcul

Puisqu’il n’y a pas de frais de dossier et l’assurance reste obligatoire, le calcul de l’intérêt bancaire pour le mini crédit peut se faire simplement. Pour déterminer la part qui revient au prêteur, il suffit de multiplier le montant octroyé par le pourcentage donné. Cela dit, il arrive aux établissements d’appliquer d’autres formules dont certaines se rapprochent des emprunts classiques. Il faudra alors ajouter certaines charges à l’équation. Le taux d’intérêt peut aussi être annuel ou mensuel. Cet indicateur est parfois fixe ou progressif. Quoi qu’il en soit, la Banque de France impose un plafond à ne jamais dépasser pour tous les organismes autorisés à prêter de l’argent à des personnes physiques ou morales. Enfin, la résolution arithmétique peut paraître complexe. Les souscripteurs peuvent se faciliter la tâche en passant par un simulateur de crédit.